D’Antipolis à Antibes, immersion dans l’histoire de la ville

A l’occasion de son 50e anniversaire, le musée d’Archéologie d’Antibes propose une immersion dans le passé et l’histoire de la cité.

Par la rédaction

musee-antibes
Un aperçu de la seconde galerie du musée d’archéologie d’Antibes.© Sept Off, Nice

L’exposition « Aux Origines d’Antibes – Antiquité et Haut Moyen Âge » présente aux visiteurs une cité d’Antipolis renouvelée par les dernières recherches et découvertes, comme celle du navire marchand romain mis à jour dans les fouilles du port en 2012 (voir ci-dessous). 

Pendant l’exposition, de nombreux  objets sont à découvrir, certains pour la première fois : élément décoratif en ivoire du Ve siècle avant J.-C., fragments de vases grecs, rares monnaies romaines frappées par la ville, peinture murale dont la récente restauration a révélé la figure expressive d’un petit amour, fragments de sculptures des premiers temps chrétiens… Chacun de ces objets raconte la vie quotidienne des habitants d’Antipolis, lorsque la ville était au cœur des échanges maritimes de la Méditerranée occidentale.

En marge de l’exposition, le musée propose une conférence sur « Antipolis et les colonies de Marseille grecque » (le 12 octobre à 15h / salle des associations), des visites guidées ainsi que des ateliers pour les plus petits et les familles. Temps fort de la manifestation : la soirée péplum (le 12 octobre à 18h / Médiathèque) avec la projection d’un grand classique de Sergio Leone tourné en 1961.

Les vestiges du navire à la loupe

bateau-antibes
L’épave d’Antibes vue depuis le sud-ouest. © Éric Delaval, Direction des musées, Antibes

La réalisation d’un parking souterrain à l’emplacement de l’ancien bassin portuaire d’Antibes s’est accompagnée d’une fouille archéologique sur 5 000 m² entre les mois de mars et octobre 2012. Aujourd’hui gagné sur la mer, le secteur correspond à une partie du bassin à flot du port antique. Véritable dépotoir, le fond du port antique a livré une grande quantité d’objets depuis le IVe siècle avant J.-C. jusqu’au VIIe siècle après J.-C. L’épave d’un navire antique daté des II-IIIe siècles après J.-C. constitue la découverte la plus spectaculaire.

Les vestiges sont conservés sur 15 m de long et 5 m de large. Le bateau repose à faible profondeur (-1,60 m sous le niveau marin antique) sur un fond empierré, légèrement incliné, qui marque la remontée de la berge. Couché sur le flanc, la coque est tronquée aux deux extrémités et ouverte en deux à la hauteur de la quille. Les raisons du naufrage sont encore incertaines. A-t-il été abandonné au pourrissement dans ce recoin du port ou jeté à la côte lors d’une tempête ? Le bateau a été démonté pièce par pièce et les bois ont été acheminés au laboratoire Arc Nucléart, à Grenoble, où ils subissent actuellement un traitement de conservation. Objectif : permettre une présentation future du navire dans un lieu dédié.

Aux Origines d’Antibes – Antiquité et Haut Moyen Âge
Du 12 octobre au 16 février 2014
Bastion Saint-André
ANTIBES
Tél. : +33 (0)4 93 95 85 98

 

Crédit photo (en une): tête d’oiseau de profil.Peinture murale retrouvée dans une maison romaine située rue Clemenceau.© Éric Delaval, Direction des musées, Antibes