À visiter : les jardins de la villa Maria Serena à Menton

Le jardin Maria Serena, composé d’un hectare et demi est réputé pour être le plus tempéré de France. Il propose une importante collection de palmiers, de cycas et de plantes tropicales, véritable serre à ciel ouvert.
jardins villa maria serena Menton

À quelques pas de la frontière franco-italienne, La villa Maria Serena a été construite , dans les années 1880, dans le même style que celle édifiée à Bordighera, par Charles Garnier, l’architecte de l’Opéra de Paris et de l’ensemble Casino-Théatre de Monte-Carlo, pour son ami diplomate, le vicomte Ferdinand de Lesseps.

Son style se situe dans la lignée des constructions de la côte d’Azur de la fin du XIX ème siècle. Le 17 Juin 1947, le dernier propriétaire de Maria Serena, un riche citoyen britannique, Henry Koenig a légué la villa et son domaine à la ville de Menton en ces termes :

« Après avoir passé 17 ans heureux dans cette ville de Menton, je lui laisse Maria Serena en gage de ma reconnaissance « .
Elle servit de résidence présidentielle lors des séjours de René Coty.
Aujourd’hui villa de réception de la Ville, elle est le lieu de rencontres des hautes personnalités et des participants aux congrès internationaux.
La villa est entourée d’un jardin où s’épanouissent sur un hectare et demi les plantes tropicales et subtropicales, dont un rarissime dragonnier des Canaries ainsi qu’une importante collection de palmiers et de cycas .

Le jardin, qu’il serait peut-être plus pertinent d’appeler palmeraie, est un hymne à la verticalité ébouriffée. Dès l’entrée , le regard est sollicité par des formes longilignes qui paraissent s’articuler entre elles car les deux plans sont ici séparés par un talus très pentu. Le plan inférieur est occupé par un ensemble de palmiers où l’on reconnaît Caryota urens, Phoenix canariensis, Washingtonia, Chamoerops humilis, auxquels se mêlent de magnifiques Cycas. Le plan supérieur, coiffé d’un alignement de cyprès, a l’apparence d’une sombre muraille végétale. Et dans un grand éventail de feuilles semblables aux plumes d’un grand oiseau vert, la puissante gerbe de Strlitzia augusta assure la continuité entre les deux plans.

Le lieu offre un admirable point de vue sur la mer et la baie de Menton.


Informations pratiques :
21, promenade Reine Astrid
(près de la frontière France/ Italie) – Bus N°1 (arrêt Garavan)
Visite guidée tous les mardis à 10 h.
Tarif : 6 €, gratuit pour les étudiants et les moins de 18 ans.