Oris – GIGN : un partenariat et une montre d’élite

Depuis plus de 100 ans, la Maison horlogère Oris est une référence pour bien des amateurs de montres. Une «success story» due à des valeurs solides et un savoir-faire perpétué jusqu’à nos jours.  La Maison propose depuis sa création des montres entièrement mécaniques, fabriquées en Suisse, qui se distinguent par leur style original ainsi que par leur rotor rouge,  symbole des montres mécaniques Oris.

 

Si la marque Oris est plutôt connue pour ses créations inspirées par l’univers du jazz, à l’image de la montre Thelonious Monk sortie l’an dernier, ou même pour ses garde-temps axés sur la course automobile et la plongée, elle se distingue par un éclectisme à toute épreuve. Dans la lignée de ses collaborations avec les Navy Seals américains ou le groupe de parachutistes italiens des Col Moschin, elle vient de revisiter son modèle barométrique breveté, la Big Crown ProPilot Altimeter, pour en présenter une version aux couleurs du GIGN (Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale). Un partenariat prestigieux, qui prouve une nouvelle fois qu’Oris a plus d’un tour dans son sac.

01_733_7705_4184-Set_5_23_14FC_-_Oris_GIGN_Limited

Une commercialisation prévue en septembre

Peu de marques horlogères peuvent se vanter d’avoir équipé le GIGN. On se souvient notamment de la collaboration en 2011 entre la marque française Bell & Ross et l’unité d’élite de la Gendarmerie Nationale. Cette fois, c’est la maison suisse Oris qui a été choisie. Pour comprendre cette décision, il faut se pencher sur la nature même des missions du GIGN. Cette unité militaire compte 380 membres, tous brevetés parachutistes. Il réalisent entre 7 000 et 8 000 sauts par an. Et parmi eux, 26 détiennent le brevet de « Chuteurs Opérationnels ». Ils constituent le groupe des parachutistes extrêmes du GIGN. Pour mener à bien leurs missions, ces militaires d’élite disposent d’un matériel informatique à la pointe qui leur permet d’analyser toutes les données relatives à leur chute, dont la distance au sol. Mais pour prévenir toute défaillance, ils ont décidé de s’armer d’un outil mécanique supplémentaire. Depuis sa sortie, en 2014, ils se sont tournés vers la Big Crown ProPilot Altimeter d’Oris. Un modèle qui répond parfaitement à leurs besoins avec son altimètre mécanique, au point que le GIGN a fini par contacter la marque suisse l’an dernier pour conclure un partenariat.