Fairmont Monte-Carlo : Rencontre avec le Chef Nobu

Le célébrissime Chef Japonais Nobuyuki « Nobu » Matsuhisa à la créativité infinie et au charme irrésistible, dont les plats-signatures mêlent cuisine japonaise aux ingrédients de l’Amérique du Sud était de passage à Monaco dans son restaurant installé au « Fairmont »… Rencontre !

black-cod-yuzu-miso

À quel âge avez-vous décidé de devenir Chef ?
À 11 ans, mon grand-père m’a emmené pour la première fois dans un comptoir à sushis. Toutes ces odeurs, saveurs et énergies m’ont envoutées à jamais et j’ai su tout de suite que cet univers était fait pour moi..

Vous possédez une quarantaine de restaurants et de nombreux hôtels dans les plus grandes capitales mondiales. Comment arrive-t-on à un tel succès ?
Chaque seconde, je donne le meilleur de moi-même, je suis très perfectionniste. Le maître mot est de ne jamais abandonner, car peu importe les situations, on en tire toujours des enseignements.
J’ai vécu au Pérou, en Argentine et en Alaska avant de m’installer à Los Angeles en 1987 où j’ai ouvert mon premier restaurant « Matsuhisa » à Beverly Hills. Mon restaurant en Alaska a fait faillite presque instantanément à cause d’un incendie ravageur. J’étais psychologiquement au plus mal mais j’ai su apprendre de mes erreurs pour rebondir aux Etats-Unis.
Ce sont surtout les stars d’Hollywood, à commencer par Steven Spielberg et surtout Robert De Niro, fans de ma cuisine, qui m’ont propulsé sur le devant de la scène.
Aujourd’hui je gère effectivement énormément de lieux et j’ai constitué une équipe forte et soudée sur laquelle je peux compter, c’est ma « seconde famille ».

salmon-new-style-sashimi
Vous êtes d’ailleurs aujourd’hui associé avec De Niro dans plusieurs établissements mais pour l’anecdote, vous aviez tout d’abord refusé sa proposition d’ouvrir un restaurant avec lui à New York… Pourquoi ?
C’était un an seulement après l’ouverture de mon affaire à Beverly Hills et je n’étais pas prêt ni assez sûr de moi. Mais quatre ans plus tard, Robert De Niro m’a rappelé. En voyant son insistance, j’ai su que je pouvais lui faire confiance, et je me suis lancé.

Comment définiriez-vous votre cuisine ?
C’est un répertoire de cuisine japonaise traditionnelle agrémenté de touches péruviennes qui utilisent beaucoup le citron, la coriandre, l’ail ou l’oignon. J’ai par exemple transformé la recette typique du « ceviche » en  réajustant la marinade de citron pour mieux sentir la fraîcheur et le goût du poisson. Mes plats sont imprégnés de mes sentiments et de ma personnalité… goûtez le « bar à la sauce piment jalapeno », le « harumaki de crabe mou », ou le fameux « Black cod yuzu miso », vous découvrirez des sensations étonnantes. à ceux qui viennent savourer ma « cuisine du coeur », mon « kokoro », à la découverte de la fameuse « cinquième saveur» : « umami ».

Que vous inspirent Monaco et la « French Riviera » ?
J’adore Monaco pour son histoire, sa famille princière, sa culture, son côté glamour et cosmopolite. Sur la côte, on  trouve aussi une grande variété de poissons qui m’intéressent beaucoup en cuisine.

Vous voyagez énormément pour veiller au grain de tous vos « businesses »… et la vie personnelle ?
Je suis en voyage dix mois par an. J’aime découvrir en permanence, les yeux grands ouverts à la nouveauté et aux cultures différentes, sources inépuisables d’inspiration… c’est devenu mon mode de vie et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je suis toujours marié après toutes ces années !
Interview réalisée par Dorothée Marro

nobu-team
« Nobu »
Fairmont Monte Carlo
12 Avenue des Spélugues – Monaco
Tél. :  +377 9770 7097 ou nobu@fairmont.com
http://www.fairmont.fr/monte-carlo/dining/nobu-fairmont-monte-carlo/

edwrightimages-chef-nobu