Festival de Cannes : Nicole Kidman et Elle Fanning radieuses sur les marches

Pas de répit, pas de trêve pour le Festival de Cannes. Pour la cinquième journée de cette 70e édition, pas question d’abandonner la recette qui a fait de ce rendez-vous cinématographique un événement planétaire. Tenues de gala, sourires immaculés et cohue médiatique de rigueur autour du Palais des Festivals.

Dans ce bunker de luxe, passablement agité par une alerte au colis suspect, on projetait en grande pompe, How To Talk To Girls At Parties, de John Cameron Mitchell.

Présenté hors-compétition, le film nous plonge au commencement du phénomène punk en Grande-Bretagne. Ce sont pourtant Nicole Kidman et Elle Fanning, peu portées sur les crêtes iroquoises et les vestes à clous, qui ont attiré toute la lumière sur les marches.

Les deux actrices pourraient être mère et fille : l’Australienne a 49 ans, l’Américaine a 19 ans. Et pour couronner le tout, elles affichent le même teint diaphane et la même blondeur. Hypnotique pour les chasseurs d’images.

 

Sinon, Dustin Hoffman était d’humeur joueuse. Le septuagénaire américain est à Cannes pour défendre The Meyerowitz stories, de Noah Baumbach, en compétition officielle. Escortée par Emma Thompson, Ben Stiller et Adam Sandler, la légende du cinéma a apporté un peu de fun au photocall, en se faisant passer pour une photographe.

 

Laetitia Casta aura été moins facétieuse. Mais on la pardonnera aisément, tant elle était radieuse hier soir. Dans une robe Saint Laurent permettant les effets de jambe sexy, la Corse au regard azur a subjugué l’assistance.

 

Elle ne fait pas de cinéma, mais elle était tout de même là : on veut parler de Mary J. Blige. La « Queen » du R’n’b a débarqué en robe noire d’inspiration lingerie, avec de sublimes bijoux Avakian pour sublimer le tout.

(Photo by Stephane Cardinale – Corbis/Corbis via Getty Images)

La veille, la sublime top portugaise Sara Sampaio, très populaire sur Instagram (5,3 millions de followers), avait également choisi les créations du même joaillier pour se rendre à la projection de 120 battements par minute.

(Photo by Venturelli/WireImage)

Il y a évidemment une vie après le tapis rouge sur la Croisette. Hier, pas forcément besoin d’être un happy few pour assister au concert gratuit de Matthieu Chédid sur la plage. Il fallait juste s’armer de patience dans une file d’attente copieusement garnie.

 

Aujourd’hui à Cannes…

Cinq ans après avoir obtenu la Palme d’or avec Amour, Michael Haneke sera de retour avec Happy End, de Michael Haneke. Pour son dernier long, l’Allemand a convoqué Jean-Louis Trintignant, Mathieu Kassovitz et Isabelle Huppert.

Deux autres films en compétition seront dévoilés. Il s’agit de Mise à mort du cerf sacré, de Yorgos Lanthimos, et de Geu-Hu, réalisé par Hong Sang-soo).