A peine ouvert à Lyon, l’hôtel Villa Maïa obtient les cinq étoiles

Trois mois. C’est le temps qu’il aura fallu à la Villa Maïa pour faire son arrivée parmi les fleurons de l’hôtellerie de luxe française.

Le lieu, qui surplombe la ville de Lyon depuis la colline de Fourvière, s’est vu attribuer cinq étoiles par l’agence de développement touristique Atout France. Le tout après un examen de pas moins de 241 critères.

Ouvert en mars dernier, l’établissement est le fruit d’une collaboration de haut vol entre l’architecte Jean-Michel Wilmotte, le décorateur Jacques Grange et le jardinier paysagiste Louis Benech.

« Nous sommes extrêmement fiers de ce classement, qui inscrit Villa Maïa dans une démarche d’excellence et vient saluer l’expertise et le savoir-faire de nos équipes », a déclaré Christophe Gruy, président-directeur général du Groupe Maïa.


Doté de 37 chambres, Villa Maïa a été conçu comme un hôtel intimiste. Les chambres côté ville offrent sans conteste l’un des plus beaux panoramas urbain de Lyon, avec comme les Alpes en toile de fond.

A l’aide des meilleurs artisans locaux, le décorateur a souhaité marier les références au passé romain du site de l’Antiquaille avec des colonnes, marbres et mosaïques, avec un style art-déco.

Dans chaque chambre de l’hôtel, on peut également observer des photos circulaires réalisées par l’artiste Charles Maze.

Photos Erick Saillet et Camille Moirenc