Le sac à main le plus cher du monde est (encore) un Hermès

Quoi de plus cher aux yeux d’une fashionista qu’un sac à main Birkin de chez Hermès ? Réponse : un autre sac Birkin.

A Hong Kong, à l’issue de féroces enchères organisées par la maison Christie’s, un modèle Himalaya Niloticus Crocodile Diamond Birkin 30 a été adjugé pour la bagatelle de 2,94 millions de dollars hong kongais (soit 380 000 dollars ou 338 000 euros).

Record absolu pour une telle pièce. A l’origine, cet accessoire était estimé à une valeur comprise entre 193 000 et 258 000 dollars américains. Mais visiblement, quelqu’un le voulait vraiment, quel que soit le montant à payer…

C’est un acheteur anonyme qui a remporté la mise, par l’intermédiaire d’enchères téléphoniques. Il (ou elle) a donc ajouté à sa prestigieuse collection un accessoire très convoité.

 

L’an passé, les prix s’étaient déjà envolés pour un autre Birkin Himalaya, vendu pour un peu plus de 300 000 euros. Il faut dire que l’objet est relativement rare. Chaque année, Hermès n’en produit qu’un ou deux exemplaires.

Et il se dit que la vénérable institution envisagerait très prochainement de cesser la fabrication de ce sac. « Ce qui peut expliquer en partie l’augmentation de sa cote cette saison », comme l’a avancé Matthew Rubinger, chef du département sacs et accessoires à l’international chez Christie’s.

Le Birkin a été dessiné en 1984 pour Jane Birkin, après une rencontre dans un avion entre le président d’Hermès de l’époque, Jean-Louis Dumas. La star, alors jeune maman, s’était plainte de ne pas trouver un sac à la fois pratique et chic. Hermès avait alors exaucé son vœu.

En 2015, Jane Birkin avait cependant demandé à ce que le Birkin croco soit débaptisé, choquée par des « pratiques d’abattage cruelles » pour les animaux. L’orage était passé et la chanteuse et actrice s’était déclarée « satisfaite des dispositions » prises par le groupe de luxe concernant le traitement de ces animaux.