Une vente aux enchères exceptionnelle bientôt organisée par Artcurial Motorcars à Monaco

En l’espace de 15 ans, Artcurial a su devenir un acteur majeur du marché international de l’art. Basée à Paris, cette maison de ventes aux enchères dispose également de salles à Hong Kong et Monaco.

C’est justement en principauté qu’elle prépare un grand événement, avec sa branche Artcurial Motorcars.

Le dimanche 2 juillet au Grimaldi Forum, elle proposera la première édition d’un rendez-vous destiné à tous ceux qui aiment les automobiles de collection.

Monaco 2017 by Artcurial Motors rendra hommage à l’esprit de compétition dans le monde du sport auto, aux véhicules de prestige ayant fait partie de l’histoire du cinéma, mais aussi aux plus élégants bolides qui ont sillonné la Riviera ces dernières décennies.

Au total, une centaine de modèles seront proposés aux enchères. Dans cet exceptionnel lot, on retrouvera notamment de nombreuses Porsche.

Les regards devraient particulièrement se tourner vers une 3.0L RSR de 1974 ayant fait les beaux jours des 24 Heures de Daytona ou encore les 12 Heures de Sebring et Laguna Seca.

Ceux qui vibrent pour le rallye pourront jeter leur dévolu sur une Renault 5 Turbo Tour de Corse.

Tandis que les amateurs (fortunés) de décapotables auront l’embarras du choix, avec, entre autres, une Ferrari 250 GT Cabriolet série II de 1962 (estimée entre 1,4 et 1,8 million d’euros).

Déjà leader du secteur en Europe continentale avec son département automobile, Artcurial entend renforcer sa position avec cet événement monégasque, qui sera organisé tous les deux ans.

Voici ce que déclare Matthieu Lamoure, directeur général d’Artcurial Motorcars, à propos de la vente du 2 juillet :

« Monaco est la seule ville dans le monde avec une histoire sportive automobile aussi intense, conjuguée à son sex-appeal, son glamour et ses strass. Nous y apporterons notre savoir-faire, notre expérience dans cette spécialité, afin d’en faire un rendez-vous incontournable de ce marché, animé par la passion. »

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’Artcurial organise des ventes marquantes en principauté. En 2012, elle avait géré la dispersion des réserves du Musée des voitures du prince. En 2015, elle avait proposé des véhicules ayant appartenant à Maria Callas.