Le Palais Galliera consacre une exposition à Mariano Fortuny

Tour à tour peintre, graveur, sculpteur et scénographe, Mariano Fortuny était également un couturier et un créateur de textile connu pour ses impressions, son utilisation de la soie, et son célèbre plissé. Le Palais Galliera, musée de la mode de la Ville de Paris, lui consacre une rétrospective, « Fortuny, un Espagnol à Venise », du 4 octobre 2017 au 7 janvier 2018, mettant en scène les plus emblématiques de ses créations.

 

Espagnol de naissance, Mariano Fortuny est rapidement devenu vénitien d’adoption, à tel point qu’un musée porte aujourd’hui son nom à Venise. A l’origine peintre, cet artiste aux multiples talents s’intéresse à la gravure, la photographie, au design et à la scénographie après son installation à Venise en 1889, puis se passionne pour le textile dès 1906.

La rétrospective organisée par le Palais Galliera mettra en vedette une centaine de pièces issues du fonds Galliera et du Museo del Traje à Madrid, avec un accent porté sur les pièces intemporelles emblématiques conçues par Mariano Fortuny et ses multiples inspirations. La libération du corps, le confort et l’élégance, trois caractéristiques auxquelles le créateur était attaché seront également au coeur de cette exposition.

Parmi les pièces phare, les visiteurs pourront découvrir la robe « Delphos », créée en 1909. Il s’agit d’une de ses créations les plus célèbres, s’articulant autour d’une coupe et de techniques innovantes. La robe est en taffetas de soie gris plissé, perles en verre jaunes et rouges, et taffetas de soie imprimé or.

La rétrospective proposera également une sélection de robes portées par d’illustres femmes, dont la conception s’appuie sur les impressions à base de poudres métalliques sur velours de soie.

L’exposition « Fortuny, un Espagnol à Venise » sera l’ultime volet de la saison espagnole du Palais Galliera, qui a débuté avec l’exposition « Balenciaga, l’oeuvre au noir », du 8 mars au 16 juillet derniers au musée Bourdelle.