Serge Volevatch, Sauveur de patrimoine

Serge Volevatch

«J’ai une formation d’économiste et d’urbaniste, déclare Serge Volevatch. Ce sont les circonstances qui ont fait que je me suis intéressé à l’eau.» L’eau… Lorsqu’elle devient courante, au XIXe siècle en France, elle va révolutionner la vie de ceux qui en bénéficient et la création d’objets liés à la salle de bains. Serge Volevatch découvrira cet univers en fréquentant les marchés aux puces.

Robinetteries et baignoires attirent son attention et il va au fil du temps tout apprendre – ou presque – sur ces outils aujourd’hui indispensables. «Je chinais, je restaurais, je découvrais des mécanismes extraordinaires. À un moment donné, j’ai ressenti le besoin de créer moi-même.» Sa première entreprise, il la baptise “La baignoire délirante” ; puis viendra la “Maison Volevatch”. Car l’homme s’est fait un nom, synonyme de produits haut de gamme, 100% français. «Si la création est une tentation, produire français relève du challenge. Mais cela permet de tout contrôler et d’offrir au client une certaine garantie.» Celle d’objets en petites séries, ou sur-mesure, appartenant à des lignes complètes.

Après une enseigne à Paris et des distributeurs dans le monde, Serge Volevatch a inauguré un showroom à Cannes. «Il est bon de montrer notre savoir-faire à nos clients, et les architectes locaux sont heureux de ne plus être obligés de monter dans la capitale pour nous suivre.» Depuis vingt-cinq ans, Serge Volevatch officie avec passion. La relève semble assurée puisqu’Igor, son fils, amateur de photographie et de sculpture, s’est engagé dans la voie ouverte par son père.

8 rue Pasteur
CANNES
Tél. : +33(0)4 93 45 88 57

 

Serge Volevatch, Sauveur de patrimoine

Serge Volevatch

«J’ai une formation d’économiste et d’urbaniste, déclare Serge Volevatch. Ce sont les circonstances qui ont fait que je me suis intéressé à l’eau.» L’eau… Lorsqu’elle devient courante, au XIXe siècle en France, elle va révolutionner la vie de ceux qui en bénéficient et la création d’objets liés à la salle de bains. Serge Volevatch découvrira cet univers en fréquentant les marchés aux puces.

Robinetteries et baignoires attirent son attention et il va au fil du temps tout apprendre – ou presque – sur ces outils aujourd’hui indispensables. «Je chinais, je restaurais, je découvrais des mécanismes extraordinaires. À un moment donné, j’ai ressenti le besoin de créer moi-même.» Sa première entreprise, il la baptise “La baignoire délirante” ; puis viendra la “Maison Volevatch”. Car l’homme s’est fait un nom, synonyme de produits haut de gamme, 100% français. «Si la création est une tentation, produire français relève du challenge. Mais cela permet de tout contrôler et d’offrir au client une certaine garantie.» Celle d’objets en petites séries, ou sur-mesure, appartenant à des lignes complètes.

Après une enseigne à Paris et des distributeurs dans le monde, Serge Volevatch a inauguré un showroom à Cannes. «Il est bon de montrer notre savoir-faire à nos clients, et les architectes locaux sont heureux de ne plus être obligés de monter dans la capitale pour nous suivre.» Depuis vingt-cinq ans, Serge Volevatch officie avec passion. La relève semble assurée puisqu’Igor, son fils, amateur de photographie et de sculpture, s’est engagé dans la voie ouverte par son père.

Lire aussi : Volevatch rend hommage à F.Scott Fitzgerald

8 rue Pasteur
CANNES
Tél. : +33(0)4 93 45 88 57