Stacey Kent en concert

Une étoile du jazz qui, en chantant, sourit rose au creux de l’oreille. Un doux frisson nommé Stacey Kent, en concert à Nice au Palais Acropolis. Rendez-vous.

Par Franck Davit

Stacey Kent
©DR

Quelque chose d’une miniature jazz. Non pas qu’elle soit une chanteuse de rien du tout. Bien au contraire, Stacey Kent a tout d’une grande ! Un air doux, comme une Mia Farrow des sixties version brune. Une voix nacrée, limpide, sans rien d’aguicheur ou d’acidulé comme une Lisa Ekdahl. Plutôt un art de dentellière au fil de sa grâce, les notes claires de son chant tracées au fusain de sa musicalité… Stacey Kent ne ressemble qu’à elle-même et c’est bien en cela qu’elle est unique.

Qu’elle chante, en français, un standard américain de Michel Legrand, What are you doing the rest of your life ?, et l’on croit que les mots des paroles ont été écrits pour elle. “Tant de fleurs dans le sourire de tes yeux”, disent ces paroles, qui pourraient devenir alors “tant de fleurs dans le sourire de ta voix”. Oui, on aura compris que, derrière une interprète toute en délicatesse vocale ciselée, se profile une redoutable charmeuse de standards du jazz et de la bossa nova, l’autre corde à l’arc-en ciel soyeux de ses enchantements.

Sur scène, il lui suffit d’apparaître et aussitôt, le côté aérien de sa tessiture opérant, semble jaillir d’elle une hirondelle qui fait éclore tout un printemps dans son sillage. Les airs les plus connus de son répertoire y retrouvent une belle fraîcheur, des couleurs frémissantes. L’air de rien, sans jamais prendre ses grands airs ni poser à la chanteuse toute en débordement d’âme, simplement en étant là, dans la retenue de ses gestes, dans le charme de sa voix, Stacey Kent distille sa magie. Une fée Clochette mélodieuse. Une girl next door qui chante à sa fenêtre, en ouvrant grand le ciel devant elle.

Stacey Kent
Le 1er décembre à 17h30  
Palais Acropolis
NICE
Tél. : 04 97 25 81 36