Le langage de Bvlgari et Tadao Ando

Le célèbre architecte japonais et la Maison italienne s’unissent pour créer deux modèles de montres Octo Finissimo en éditions limitées, destinés au marché japonais.

Octo Finissimo Tadao Ando Titane

Bvlgari a toujours entretenu un lien privilégié avec le Japon. Dans l’esprit du “bello e ben fatto” (tout ce qui est beau et bien fait) et rendant hommage à l’excellence, valeur que partagent le Japon et Bvlgari, leur rencontre a marqué les annales du design et de la créativité ces dernières années. Ce fut le cas notamment avec les éditions limitées d’Octo Finissimo, réalisées en collaboration avec deux artistes japonais – un musicien et un peintre.
Bvlgari collabore aujourd’hui avec Tadao Ando, un des plus grands architectes contemporains, pour concevoir une série de montres Octo Finissimo en son honneur, en exclusivité pour le marché japonais.
Tadao Ando a établi sa réputation sur l’utilisation du béton et du verre en association avec des principes d’éclairage innovants pour créer des oeuvres épurées qui font partie du patrimoine architectural contemporain mondial. Ses créations majeures incluent l’Eglise de la Lumière à Osaka, le Musée d’Art Moderne à Fort Worth aux Etats-Unis et le 21_21 Design Sight à Tokyo.
Les formes, les volumes, l’utilisation de matériaux innovants et le design spatial sont les piliers de son travail. C’est justement dans cet esprit que les créations architecturales de Tadao Ando font écho à la collection Octo Finissimo de Bvlgari. Cette montre résolument architecturale est réalisée à partir de matériaux contemporains tels que le titane ou le carbone. Ses lignes graphiques et épurées sont nées des mêmes principes régissant l’approche créative de Tadao Ando.

Octo Finissimo Tadao Ando Titane

C’est avec cette approche que l’édition limitée « Octo Finissmo Tadao Ando » a été développée. La première des deux interprétations, l’Octo Finissimo Titane, est éditée dans une série limitée à 200 pièces. Son cadran, dessiné par l’architecte, figure une spirale trouvant son origine à la base de l’aiguille des secondes et évoque le passage infini du temps. La seconde, l’Octo Finissimo Tourbillon Carbone, est réalisée quant à elle dans une série limitée à 8 exemplaires. Ici encore, le maître s’inspire de l’inéluctable spirale du temps, dont les cercles concentriques partent du Tourbillon pour rayonner sur tout le cadran.

Octo Finissimo Tadao Ando Carbone

L’architecture, le passage du temps, l’éternité, la pureté… quatre concepts puissamment incarnés par le travail de Tadao Ando dans son interprétation de l’Octo Finissimo.
Selon l’architecte : « J’ai imaginé un trou noir dans l’espace lorsque j’ai commencé à réfléchir à ce projet. Sur le cadran, une spirale infinie se développe, passant des secondes aux minutes jusqu’à ce que l’on ne la perçoive plus. C’est l’effet des ondes sur l’eau se déployant jusqu’à la quatrième dimension. De l’expansion à la compression, ce motif exprime l’infini, l’éternel, l’intemporel. »

Octo Finissimo Tadao Ando Carbone